Les résidences pour personnes handicapées

Plusieurs résidences existent afin de répondre à la situation et aux différents degrés d’autonomie de ce public.

 

Les maisons d’accueil spécialisées (MAS) et les foyers d’accueil médicalisés (FAM)

Ces structures hébergent des adultes atteints d’un handicap intellectuel, moteur ou somatique grave, et ceux qui, polyhandicapés, n’ont pu acquérir la moindre autonomie. Leur situation nécessite l’appui d’une tierce personne pour les actes de la vie courante, ainsi qu’une surveillance médicale et des soins constants. Les FAM accueillent également des adultes qui, dispensés de l’assistance d’un tiers, ont besoin d’un soutien fort et d’un suivi médical ou paramédical. Les MAS sont des établissements médicosociaux, financés en totalité par l’assurance maladie.

 

Les foyers de vie ou foyers occupationnels

Ils accueillent des adultes dont le handicap ne leur permet pas d’exercer une activité professionnelle. Ces personnes sont suffisamment autonomes pour participer quotidiennement à des activités ludiques ou éducatives. Pour la plupart, les foyers de vie fonctionnent en internat, à la différence des foyers occupationnels réservés à l’accueil de jour.

 

Les foyers d’hébergement pour travailleurs handicapés

Ces établissements hébergent des adultes handicapés qui exercent une activité professionnelle en Établissements et Services d’Aide par le Travail (ESAT). Les foyers d’hébergement pour travailleurs handicapés relèvent des dispositions réglementaires applicables aux établissements médico-sociaux.

 

Île-de-France - Chiffres clés au 1er janvier 2015

  • 11 résidences pour personnes handicapées
  • 3 établissements et services d’aide par le travail

 

 

Dernière publication

 

Dernière publication RSF
 
Plaquettes institutionnelles

 

Plaquettes institutionnelles
 
Retour haut de page