• Espace presse

Les Boréades : naissance d’un nouveau quartier à Rouen

Visuel

04 Mai 2016

Le 4 mai, Immobilière Basse Seine inaugure 139 logements sociaux à la Grand’Mare

 

Télécharger le PDF

 

Le 4 mai prochain, Yves Laffoucrière, directeur général de 3F, et Cédric Lefebvre, directeur général d’Immobilière Basse Seine, invitent Valérie Fourneyron, députée de Seine-Maritime, Jean-François Bures, vice-président du conseil départemental de la Seine-Maritime, Yvon Robert, maire de Rouen, Frédéric Sanchez, président de la Métropole Rouen Normandie ainsi que Nicole Klein, préfète de la région Normandie, à inaugurer l’ensemble immobilier « Les Boréades », rue Jean-Philippe Rameau à Rouen.

 

  • Déconstruction, transformation, revivification

 

Terminés (ou presque), les Lods du quartier de la Grand’Mare. Désormais, un quartier pavillonnaire, à haute performance énergétique, traversé par un sentier de randonnée pédestre de 4,5 km parcourant les pentes boisées qui l’entourent, remplace les anciens immeubles « verre et acier ». Ce cadre de vie agréable se situe à seulement 15 minutes du centre-ville de Rouen.

Immobilière Basse Seine (IBS) a conduit ce projet de démolition/reconstruction main dans la main depuis plusieurs années avec la municipalité rouennaise. IBS a pris en charge, dans un premier temps, la phase de déconstruction (280 logements), avant de faire pousser, au cœur d’un écrin de verdure, 139 maisons et appartements allant du T2 au T6 (logements individuels et logements intermédiaires avec un niveau).

Les anciens locataires des ex-Lods ont été prioritairement relogés et bénéficient maintenant – comme l’ensemble des nouveaux arrivants – de jardins privatifs et d’une place de stationnement aérienne en complément d’un garage fermé.

Chaque logement, bénéficiant de son accès indépendant, a été conçu avec des matériaux pérennes et sur la base d’un haut niveau de performance énergétique (RT 2012 - 10 % ; mise en place d’une énergie renouvelable dans chaque logement par ballon thermodynamique assurant la production d’eau chaude sanitaire).

 

  • Beau, durable et très accessible

 

Dessiné par l’agence d’architecture rouennaise CBA & Associés et réalisé par l’entreprise Gagneraud, ce nouveau quartier pavillonnaire a été conçu et agencé sur la base de volumes simples et classiques, avec des toitures à double pente et des murs en maçonnerie en enduit. La toiture traitée en tuile de terre cuite est prolongée jusqu'au sol sur les murs de long-pan, comme une voile.

En pignon, un pli permet de lire l’épaisseur de ce voile et contribue à fabriquer un ornement simple et esthétique.
Par ailleurs, le maillage des voiries et des cheminements piétons repose sur le principe d’un raccordement naturel aux réseaux existants, permettant ainsi de mettre en relation les espaces publics et les espaces créés.

Ce nouveau quartier s’inscrit également au cœur d’une démarche volontairement sociale. Le loyer mensuel (hors charges) d’un pavillon T2 est de 233 € en PLAI et de 287 € en PLUS. Celui d’un pavillon T5 est de 450 € en PLAI et de 572 € en PLUS.

 

  • Coût, financement et intervenants de l’opération

 

L’opération repose sur un investissement de 22 831 615 € TTC (TVA 5,5 %).

  • Subvention État : 330 K€ (1,4 %)
  • Subvention Ville de Rouen : 794 K€ (3,5 %)
  • Subvention Conseil Départemental de la Seine-Maritime : 135 K€ (0,6 %)
  • Prêts IBS auprès de la Caisse des Dépôts : 15 485 K€ (68 %)
  • Prêts Action Logement : 420 K€ (2 %)
  • Fonds propres d’Immobilière Basse Seine : 5 667K€ (16 %)

 

Les intervenants

 

  • Conception-réalisation : CBA Architecture - Gagneraud construction
  • Bureau de contrôle : Socotec
  • Coordinateur de sécurité : Bureau Veritas
  • Assistant maître d’ouvrage : Huet et Havard ingénierie

 

  • De Malraux à Rameau… en passant par les Boréades

 

Le quartier de la Grand’Mare (le quartier était, jusqu’au début des années 1960, un secteur agricole qui accueillait en son centre la ferme de la Grand’Mare) est l’un des douze quartiers administratifs de Rouen, bénéficiant depuis plus de 15 ans d’un très important programme de rénovation urbaine, associé à une volonté de mixité sociale et culturelle.

Ainsi, à deux pas du centre culturel André Malraux, l’art poursuit sa reconquête, en quelque sorte avec Les Boréades : nom donné à ce qui est certainement la dernière œuvre lyrique majeure relevant de l’esthétique baroque… Ultime opéra composé par Rameau (1683-1764).

 

 

 

 

 

 

 

 

Contact Presse
 

Pour toute demande d'information presse, merci de contacter :

Anne Fessan

Tél. : 06 66 31 97 03

 
Retour haut de page